Écrire Une affaire renvoyée devant un tribunal pénal

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/037/2011, 8 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès en appel de 21 éminentes personnalités de l’opposition déclarées coupables le 22 juin à Bahreïn a été ajourné au 11 septembre. L’affaire sera examinée par une juridiction pénale ordinaire et non par un tribunal militaire. Le 22 juin, le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire, a rendu son verdict à l’issue du procès de 21 militants de l’opposition bahreïnite. Sept d’entre eux ont été déclarés coupables par contumace – un a été condamné à mort et les six autres, à des peines de 15 ans de réclusion. Sur les 14 accusés présents au tribunal, sept ont été condamnés à la réclusion à perpétuité : Hassan Mshaima, Abdelwahab Hussain, Abdulhadi al Khawaja, Abdel Jalil al Singace, Mohammad Habib al Miqdad, Abdel Jalil al Miqdad et Saeed Mirza al Nuri. Quatre autres, Mohammad Hassan Jawwad, Mohammad Ali Ridha Ismail, Abdullah al Mahroos et Abdul Hadi Abdullah Hassan al Mukhodher, ont été condamnés à 15 années de réclusion. La peine prononcée contre Ebrahim Sharif et Salah Abdullah Hubail al Khawaja, le frère d’Abdulhadi al Khawaja, s’élève à cinq ans de prison et celle prononcée contre Al Hur Yousef al Somaikh, à deux ans. Après l’audience, certaines des personnes citées ont affirmé qu’elles avaient été battues en prison. Lors de précédentes audiences, au moins deux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse