Écrire Action urgente Haïti. Des familles risquent d’être expulsées de force

AU 217/11, AMR 36/008/2011 – Haïti VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 25 AOÛT 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plus de 500 familles sans abri risquent d’être expulsées de force d’un camp de fortune situé dans le centre de Port-au-Prince (Haïti), où elles vivent depuis le séisme de janvier 2010. Amnesty International craint vivement qu’elles ne soient pas relogées convenablement. Le conseil municipal de Port-au-Prince a annoncé qu’il comptait expulser des familles sans domicile vivant dans un camp de fortune aux abords du stade Sylvio Cator, dans le centre de Port-au-Prince, vendredi 15 juillet. Ces 514 familles ont trouvé refuge à cet endroit et y vivent depuis le séisme de janvier 2010. Elles font partie des centaines de milliers de personnes qui se sont retrouvées sans domicile à la suite de ce tremblement de terre et qui n’avaient pas d’autre choix que de se fabriquer un abri là où elles le pouvaient. Le maire de Port-au-Prince s’est rendu dans ce camp le 12 juillet pour prévenir les habitants qu’ils devaient partir avant le vendredi 15 juillet. Aucune décision de justice ne leur a été présentée. Il s’agissait du premier avertissement d’expulsion imminente qu’ils recevaient. Le maire était censé retourner parler avec ces familles le mercredi 13 juillet, mais il n’y est pas allé. Bien que les autorités semblent avoir désigné de nouveaux logements à moins de deux kilomètres du camp, les familles ont déclaré qu’elles ne s’étaient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.