Écrire Iran : une militante détenue alors que sa libération a été ordonnée

Action complémentaire sur l’AU 144/11, MDE 13/068/2011, 14 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Maryam Bahreman, militante des droits des femmes, est toujours en détention alors que le parquet de Chiraz a ordonné sa libération sous caution au début du mois de juillet. Amnesty International la considère comme une prisonnière d’opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Entre le 11 mai, jour de son arrestation, et le 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été placée à l’isolement au centre de détention n° 100 de Chiraz, contrôlé par le ministère du Renseignement. Néanmoins, sa famille a pu lui rendre visite à plusieurs reprises. Le 5 juillet, tard dans la soirée, elle a été transférée à la section des femmes d’une prison de Chiraz. Depuis lors, elle peut téléphoner à ses proches. Les 4 et 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été interrogée par des représentants du parquet en présence de ses avocats. Son interrogatoire a porté sur des « agissements contre la sûreté de l’État » ainsi que sur de nouvelles « infractions » – « propagande contre le régime », « diffusion de fausses informations », « participation à des manifestations » et « insulte au guide suprême », notamment. À la suite de cela, sa libération sous caution a été ordonnée mais, pour des raisons inconnues, cette décision n’a pas encore été appliquée. Amnesty International craint (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.