Écrire Iran : une militante détenue alors que sa libération a été ordonnée

Action complémentaire sur l’AU 144/11, MDE 13/068/2011, 14 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Maryam Bahreman, militante des droits des femmes, est toujours en détention alors que le parquet de Chiraz a ordonné sa libération sous caution au début du mois de juillet. Amnesty International la considère comme une prisonnière d’opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Entre le 11 mai, jour de son arrestation, et le 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été placée à l’isolement au centre de détention n° 100 de Chiraz, contrôlé par le ministère du Renseignement. Néanmoins, sa famille a pu lui rendre visite à plusieurs reprises. Le 5 juillet, tard dans la soirée, elle a été transférée à la section des femmes d’une prison de Chiraz. Depuis lors, elle peut téléphoner à ses proches. Les 4 et 5 juillet 2011, Maryam Bahreman a été interrogée par des représentants du parquet en présence de ses avocats. Son interrogatoire a porté sur des « agissements contre la sûreté de l’État » ainsi que sur de nouvelles « infractions » – « propagande contre le régime », « diffusion de fausses informations », « participation à des manifestations » et « insulte au guide suprême », notamment. À la suite de cela, sa libération sous caution a été ordonnée mais, pour des raisons inconnues, cette décision n’a pas encore été appliquée. Amnesty International craint (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition