Écrire Honduras. Des familles en danger après avoir été violemment expulsées

AU 215/11, AMR 37/006/2011, 13 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La police a expulsé de force 114 familles, y compris les jeunes enfants, d’une communauté du nord du Honduras. Environ 80 personnes vivent désormais dans un centre communautaire situé à proximité du lieu de l’expulsion, dans des conditions sanitaires déplorables qui mettent leur santé en danger. Une communauté de la ville de Rigores (département de Colón) a été expulsée de force par la police le 24 juin. Elle était établie depuis de nombreuses années sur le terrain dont elle a été chassée, mais un juge local a émis un avis d’expulsion à son encontre à la suite d’une requête d’un propriétaire local qui a affirmé que ce terrain lui appartenait de droit. Selon les habitants, des policiers sont arrivés sur place avec des tracteurs et ont détruit les maisons de membres de la communauté et sept salles de classe appartenant à l’école et à la maternelle locales, ainsi que deux églises. Quelque 493 personnes ont perdu leur logement. L’avis d’expulsion a été émis le 23 mai, mais la communauté n’en a pas été informée. La police est arrivée à Rigores le 24 juin à 10 heures et a déclaré aux membres de la communauté qu’ils avaient deux heures pour rassembler leurs affaires et partir. Vers 14 heures, les policiers ont commencé à détruire les bâtiments communautaires ainsi que les habitations et les biens des membres de la communauté. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.