Des familles risquent une expulsion forcée en Turquie

Action urgente 216/11, EUR 44/007/2011, 15 juillet 2011 PLEASE SEND APPEALS BEFORE 26 AUGUST 2011 TO : Please check with your section office if sending appeals after the above date. Des dizaines de familles risquent d’un moment à l’autre de subir une expulsion forcée à Tarlaba ??, un quartier du centre d’Istanbul, dans le cadre d’un projet de réaménagement urbain lancé par la municipalité de Beyo ?lu. Certaines des familles de ce quartier ont déjà été expulsées de force. Des avis d’expulsion examinés par Amnesty International indiquent que la municipalité de Beyo ?lu est décidée à procéder à des expulsions forcées à Tarlaba ?? avec l’assistance d’avocats et de responsables de l’application des lois. Ces avis ne fournissent pas de calendrier précis ni d’informations sur les démarches juridiques ou administratives à effectuer pour contester ces expulsions. Des dizaines de familles de cette zone sont concernées. Certaines ont formulé de graves allégations contre les autorités, les accusant de manœuvres d’intimidation et de menaces. De nombreux résidents ont affirmé qu’on leur avait fait signer des documents relatifs à leur expulsion il y a environ six mois sans leur permettre de les lire. Ils ont été menacés d’une expulsion immédiate par la police s’ils ne signaient pas. Les personnes concernées n’ont pas été suffisamment consultées, et ne se sont vu proposer aucune solution permettant d’éviter l’expulsion, ni de solution de relogement adapté. Amnesty International a parlé à un certain nombre de résidents, et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse