Écrire Amir Amrollahi (h), 17 ou 18 ans

MDE 13/009/2008 - AU 15/08 Le mineur délinquant Amir Amrollahi risque d’être exécuté très prochainement pour un meurtre commis alors qu’il avait seize ans. L’ordonnance d’exécution a été approuvée par la Cour suprême et transmise à l’Unité d’application des peines, qui est chargée d’organiser les exécutions. L’homicide dont Amir Amrollahi est accusé a eu lieu en novembre 2006, lors d’une bagarre avec un autre garçon qui a reçu un coup de couteau mortel. D’après son avocat, qui a repris cette affaire très récemment, Amir Amrollahi a poignardé l’autre garçon à la poitrine parce qu’il pensait que celui-ci allait l’attaquer. Il a ensuite paniqué, puis a pris la fuite. D’après des témoins oculaires, au moins trente minutes se sont écoulées avant que les secours n’arrivent : après un tel délai, la blessure s’est révélée fatale. Issu d’une famille modeste, Amir Amrollahi n’a pas été en mesure de payer des avocats compétents pour le défendre lors de son procès. D’après un avocat qui vient de reprendre le dossier, le tribunal n’a jamais été informé que l’homicide n’était pas intentionnel, ou que l’accusé s’était vu prescrire de fortes doses de sédatifs en prison, lorsqu’il attendait de passer en jugement. De plus, son état de santé mentale lors des faits n’a pas été examiné comme il se devait. INFORMATIONS GÉNÉRALES Le droit international interdit catégoriquement l’application de la peine capitale à des personnes reconnues coupables de crimes commis alors qu’elles avaient moins de dix-huit ans. En tant que partie au Pacte international (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !