Écrire Chine. Arrestation de la famille d’un défenseur des droits humains

Action complémentaire sur l’AU 2/11, ASA 17/036/2011, 20 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Xinna et Uiles, respectivement la femme et le fils de Hada, un militant mongol des droits humains, ont été officiellement arrêtés. Hada est incarcéré dans une prison secrète et mène fréquemment des grèves de la faim pour protester contre son maintien en détention. Le prisonnier d’opinion Hada devait être libéré le 10 décembre 2010, à l’issue d’une peine de 15 ans d’emprisonnement. Pourtant, les autorités l’ont maintenu en détention et ont arrêté sa femme Xinna et leur fils Uiles peu avant cette date. Ils ont dans un premier temps été détenus au secret ; on ignorait leur sort et certains membres de leur famille étaient surveillés par les autorités. Naraa, la sœur de Xinna, a indiqué au Centre d’information sur les droits humains de Mongolie du Sud avoir vu Hada le 20 février ; les autorités l’avaient convoquée ce jour-là afin qu’elle persuade Hada d’arrêter sa grève de la faim. Selon elle, Hada était incarcéré dans une prison secrète de deux étages à proximité de l’aéroport international de Baita, à Hohhot (en chinois Huhehaote), la capitale de la région autonome de Mongolie intérieure. Naraa a déclaré au Centre d’information que la police avait fait pression sur elle afin qu’elle écrive des lettres à Hada pour lui dire que ses proches ne le soutenaient plus et n’iraient plus lui rendre visite en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse