Écrire Irak. Un Tunisien risque d’être exécuté

AU 226/11, MDE 14/040/2011, 22 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un Tunisien détenu en Irak depuis 2006 risque d’être exécuté sous peu, sa peine de mort ayant été ratifiée fin juin par le président irakien. Yosri ben Fakher Trigui a été arrêté le 20 mai 2006 en Irak par les forces américaines ; il était soupçonné d’implication dans des actes terroristes. Il a été condamné à mort en octobre 2006 par le Tribunal pénal central d’Irak (CCCI), à Bagdad, après avoir été reconnu coupable d’avoir participé à l’attentat à la bombe de février 2006, qui avait visé le mausolée chiite d’Al Askari, à Samarra, dans la province de Salahuddin (Irak), ainsi qu’à l’homicide d’un journaliste travaillant pour la chaîne télévisée Al Arabiya. Les forces américaines ont remis Yosri ben Fakher Trigui aux autorités irakiennes en juillet 2009. Ses proches ont déclaré à Amnesty International que peu après ce transfert, il leur a annoncé par téléphone que sa culpabilité avait été infirmée par la Cour de cassation pour manque de preuves. Il a ajouté qu’il avait été condamné à 15 ans de prison pour être entré illégalement en Irak. La famille de Yosri ben Fakher Trigui affirme aujourd’hui que ce dernier lui a dit en février 2011 avoir reçu une lettre du ministère irakien de la Justice, l’informant qu’il avait été rejugé par contumace et condamné à mort pour les mêmes chefs d’accusation qu’avant. Le 29 juin, le journal irakien en ligne (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.