Écrire Bahreïn. Des enseignants arrêtés pour avoir fait grève

AU 227/11, MDE 11/040/2011, 26 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les anciens président et vice-présidente de l’Association des enseignants de Bahreïn (BTA) sont détenus depuis fin mars. Ils risquent maintenant d’être jugés et Amnesty International pense qu’il est possible qu’ils soient des prisonniers d’opinion. Jalila al Salman, Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb et plusieurs autres membres du comité de direction de la BTA ont été arrêtés en mars et avril 2011. Si leurs collègues ont été relâchés, Jalila al Salman et Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb ont été jugés le 15 juin devant le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale (une juridiction militaire), pour avoir notamment « incité à la haine envers le régime », « appelé au renversement et au changement de régime par la force », « appelé les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école » et « appelé les enseignants à cesser le travail et à participer à des grèves et des manifestations ». Après deux autres audiences, les 22 et 29 juin, le dossier a été transmis à un tribunal civil et le procès ajourné jusqu’à nouvel ordre. Le 29 mars, plus de 40 agents de sécurité ont fait une descente chez Jalila al Salman, à Manama. Celle-ci aurait été emmenée à la Direction des enquêtes criminelles (CID), à Manama, où elle est restée environ une semaine pendant laquelle elle a été battue, notamment avec des objets, et maintenue à l’isolement. Elle aurait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.