Écrire Egypte. Des prisonniers battus et privés de soins médicaux

AU 231/11, MDE 12/042/2011, 27 juillet 2011 PLEASE SEND APPEALS BEFORE 6 SEPTEMBER 2011 TO : Please check with your section office if sending appeals after the above date. ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Amnesty International a reçu des informations selon lesquelles des gardiens auraient battu des prisonniers pendant leur fouille le 24 juillet dans la prison d’Al Wadi al Gadid (désert du sud-ouest de l’Égypte). On pense que les personnes blessées pendant ces fouilles et ces passages à tabac n’ont reçu aucun soin médical. La famille d’Abu el Maati Ahmed Abu al Arab a appris que des gardiens de prison avaient frappé celui-ci avec des bâtons et des câbles quand ils se sont rendus dans sa cellule pour la fouiller ; sa jambe aurait été brisée. Sa famille pense qu’il est toujours dans sa cellule et qu’il n’a reçu aucun soin médical. Abu el Maati Ahmed Abu al Arab a été arrêté le 3 février alors qu’il quittait la place Tahrir, au Caire. Il a été jugé par un tribunal militaire, inculpé de destruction de biens publics et condamné à cinq ans d’emprisonnement au terme d’un procès sommaire. Amnesty International est opposée à ce que des civils soient jugés par des tribunaux militaires. Le 25 juillet, Mohamed Al Beheiry a voulu rendre visite à son frère Amr Abdallah Al Beheiry à la prison d’al Wadi al Gadid, mais on lui a appris que celui-ci était en cours de transfert vers une autre prison. Il a réussi (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !