Écrire Bahreïn. Un fonctionnaire libéré sous conditions

Action complémentaire sur l’AU 181/11, MDE 11/041/2011, 28 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un ancien agent des Forces de défense de Bahreïn, maintenu en détention depuis le 15 février et condamné à un an d’emprisonnement, vient d’être libéré sous caution. Son appel sera examiné en septembre. Amnesty International demande l’annulation de sa condamnation. Mohamed Albuflasa, ancien agent bahreïnite sunnite des Forces de défense de Bahreïn, a été arrêté le 15 février. Ce jour-là, il s’était exprimé sur un podium pendant des manifestations sur la place de la Perle à Manama. Dans son discours, il avait dénoncé la corruption au sein du gouvernement et l’absence de perspectives économiques pour de nombreuses personnes. Il s’était prononcé en faveur de véritables réformes politiques et de la coexistence entre les chiites et les sunnites à Bahreïn. Mohamed Albuflasa a été condamné par un tribunal militaire à un an d’emprisonnement, le 24 juillet à Manama, pour participation à un rassemblement publique illégal et incitation à la haine contre le régime. Il a été libéré le jour même sous caution et à la condition qu’il ne quitte pas Bahreïn. La raison de sa remise en liberté est incertaine, mais elle semble s’inscrire dans le cadre des initiatives prises actuellement par les autorités pour atténuer les inquiétudes de la communauté internationale au sujet de la situation des droits humains au Bahreïn. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.