Écrire Syrie. Craintes de torture concernant un détenu syrien

AU 232/11, MDE 24/037/2011, 28 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Awad Jassim Abbas est détenu au secret depuis son arrestation, le 14 mai. Selon certaines informations, il a été soumis à des actes de torture et d’autres mauvais traitements infligés par les forces de sécurité syriennes. Awad Abbas a été arrêté à son domicile d’Al Dumayr, au nord-est de Damas, la capitale, lors d’une descente effectuée, semble-t-il, par un grand nombre d’agents armés de la sécurité de l’armée de l’air syrienne. Les forces de sécurité recherchaient son frère, Hussein Jassim Abbas, qui est entré dans la clandestinité car il craignait d’être arrêté en raison de ses activités pacifiques lors des récentes manifestations appelant à des réformes politiques. Awad Abbas a également participé à des manifestations en faveur de réformes et Amnesty International pense que son arrestation et sa détention sont peut-être liées à cela. Une personne qui a été détenue à la section de la sécurité de l’armée de l’air de Harasta, près de Damas, a déclaré qu’Awad Abbas était détenu dans une cellule voisine et lui avait dit avoir été conduit à cet endroit après son arrestation. Par la suite, ses proches ont été informés par les forces de sécurité que, bien qu’il n’ait pas été inculpé, il ne serait pas relâché avant que son frère Hussein Abbas ne se livre. On leur a également indiqué qu’Awad Abbas avait été transféré de la section de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse