Écrire Mexique. Le personnel d’un refuge menacé par la police

AU 235/11, AMR 41/049/2011, 29 juillet 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des défenseurs des droits humains ont été insultés et intimidés par des policiers fédéraux au refuge pour migrants de Tijuana, dans l’État de Basse-Californie (nord du Mexique). Le 26 juillet, environ 30 policiers fédéraux lourdement armés sont arrivés au refuge pour migrants de Tijuana et ont demandé à entrer dans les locaux. Ils ont dit chercher l’auteur d’un meurtre et pensaient qu’il pourrait se trouver là. Selon le personnel, lorsque le père Luiz Kendzierski, le directeur du refuge, leur a dit qu’ils ne pouvaient pas entrer sans un mandat de perquisition, les policiers ont commencé à l’insulter. Ils l’ont traité plusieurs fois de pédophile et l’ont accusé de profiter des migrants. Ils ont aussi menacé et insulté Gabriela Morales, une avocate soutenant les migrants du refuge, qui se trouvait alors à l’extérieur des locaux. Les policiers lui auraient dit « les gens qui défendent les droits humains protègent les criminels ». Étant donné les insultes proférées par les policiers et leur comportement intimidant, les employés du refuge ont contacté la Commission nationale des droits humains (CNDH). Selon eux, lorsqu’un employé de la CNDH est arrivé sur les lieux, l’attitude des policiers s’est améliorée ; ils ont alors autorisé l’un de ces derniers à entrer sans armes. Personne n’a trouvé l’homme recherché par la police (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.