Écrire Egypte. Des manifestants détenus risquent des procès militaires

AU 236/11, MDE 12/043/2011, 2 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des membres des Forces centrales de sécurité et des forces armées, y compris de la police militaire, ont dispersé par la force une manifestation sur la place Tahrir au Caire, la capitale égyptienne, le 1er août 2011. Plus de 80 personnes auraient été arrêtées, dont certaines risquent de subir des procès iniques devant des tribunaux militaires. Le 1er août vers 14 heures, des militaires et des membres de la police militaire, ainsi que des agents des Forces centrales de sécurité, sont arrivés sur la place Tahrir, au Caire, afin de disperser un sit-in qui avait commencé le 8 juillet. Les participants demandaient que les autorités égyptiennes accélèrent le procès de l’ancien président et d’autres personnes mises en cause dans les décès de manifestants en janvier et février. Des témoins ont déclaré à Amnesty International que l’armée et les forces de sécurité n’avaient procédé à aucune sommation avant d’attaquer violemment des manifestants au moyen de matraques, notamment électriques, et qu’elles semblaient viser toutes les personnes munies d’un appareil photo ou qui avaient l’air de filmer les événements. On a déploré de nombreux blessés. Des avocats et des manifestants qui se trouvaient sur la place ont indiqué à Amnesty International que de nombreuses personnes avaient été arrêtées. Une liste a été dressée par des avocats (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.