Écrire Safouan Ben Abdelwahed Ammouri (h), 25 ans, ressortissant tunisien

MDE 24/004/2008 - AU 18/08 Safouan Ammouri, un ressortissant tunisien, risque d’être très prochainement renvoyé de force en Tunisie, où Amnesty International craint qu’il ne soit arrêté arbitrairement, torturé et soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Il est actuellement détenu à Damas, la capitale syrienne, dans un centre où les personnes sont maintenues en attendant d’être expulsées. Deux autres Tunisiens arrêtés en même temps que lui en juillet 2007 ont été renvoyés dans leur pays d’origine le 15 janvier, et leurs proches n’ont reçu aucune nouvelle d’eux depuis cette date. Le 4 mai 2004, Safouan Ammouri aurait quitté la Tunisie pour étudier en Syrie et échapper au harcèlement que lui faisaient subir les autorités tunisiennes. À plusieurs reprises, il avait été conduit au poste de police, où on lui avait demandé de signer un document par lequel il s’engageait à se raser la barbe. En Tunisie, le fait de se laisser pousser la barbe est perçu comme un acte d’allégeance à l’islam radical. Après son départ, des représentants des forces de sécurité tunisiennes se seraient rendus plusieurs fois chez sa mère, qu’ils auraient interrogée au sujet du lieu où il se trouvait et des études qu’il poursuivait en Syrie. Deux semaines après l’arrivée de Safouan Ammouri en Syrie, trois jeunes hommes originaires du quartier où il vivait à Tunis, la capitale de la Tunisie, ont été arrêtés par la police tunisienne et accusés de posséder des CD contenant des livres et des films considérés comme « djihadistes ». Au cours de leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.