Écrire Colombie. Des Afro-colombiens victimes d’une disparition forcée

AU 241/11, AMR 23/025/2011, 9 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 SEPTEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Francisco Pineda et Everto González, membres du conseil communautaire de Caracolí, dans le nord-ouest de la Colombie, ont été victimes d’une disparition forcée orchestrée par des paramilitaires. Amnesty International craint que leur vie et celle d’autres membres de la communauté afro-colombienne ne soient menacées. Le 1er août, des témoins ont vu un groupe de paramilitaires s’approcher de Francisco Pineda, membre du conseil communautaire de Caracolí, dans la région de La Florida (bassin du Curvaradó). Ceux-ci lui ont alors dit qu’ils allaient « résoudre certains problèmes fonciers » et l’ont emmené. Plus tard dans la journée, Francisco Pineda a réussi à contacter ses proches pour les informer qu’il était détenu par des paramilitaires. Sa famille est sans nouvelles de lui depuis lors et on ignore toujours où il se trouve. Le 23 juillet, Everto González, également membre du conseil communautaire de Caracolí, a été approché par un groupe de paramilitaires à Gengadó Medio, dans le bassin du Curvaradó. Ils lui ont dit : « Tu dois venir avec nous, nous allons résoudre le problème foncier. » Ils l’ont forcé à les accompagner et personne ne l’a revu depuis. Le 1er août, des paramilitaires ont indiqué à des parents et des voisins de son neveu, Álvaro González, qu’ils étaient maintenant à la recherche de ce dernier en vue de le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition