Écrire Tayyeb Karimi (h) ...

... Yazdan (h) (nom de famille inconnu) ainsi que quatre autres hommes dont Amnesty International ne connaît pas l’identité MDE 13/010/2008 - AU 17/08 Tayyeb Karimi et Yazdan risquent d’être exécutés très prochainement, en étant « jetés dans le vide » ou d’une « falaise » (partab az bolandi). Reconnus coupables d’enlèvement, de viol et de vol, ils ont été condamnés à mort par un juge de Chiraz, dans la province du Fars (sud de l’Iran), en mai 2007. Le magistrat a ordonné qu’ils soient exécutés de la manière décrite plus haut. Quatre autres hommes ont été condamnés à 100 coups de fouet pour avoir participé à ces faits. Le 2 janvier 2008, le quotidien national iranien Qods (Jérusalem) rapportait que la Cour suprême avait confirmé les peines prononcées contre Tayyeb Karimi et Yazdan, que leur dossier avait été transmis à l’unité chargée de l’application des sentences et que quatre autres hommes avaient été condamnés par la 2e chambre du tribunal pénal du Fars, dans le cadre de la même affaire, à 100 coups de fouet chacun. Les six hommes sont accusés d’avoir enlevé deux jeunes à Arsanjan, une ville située à l’est de Chiraz, de les avoir harcelés et dépouillés, puis, selon certaines allégations, violés. Le 15 janvier, Ali Reza Jamshidi, porte-parole du pouvoir judiciaire en Iran, a confirmé lors d’une conférence de presse que les peines avaient été approuvées par la Cour suprême, mais qu’elles n’avaient pas encore été appliquées. Ses déclarations étaient manifestement contradictoires avec l’article du Qods, qui laissait entendre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.