Écrire Mexique. Le personnel et les migrants d’un refuge sont menaces

Action complémentaire sur l’AU 16/11, AMR 41/051/2011, 15 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 SEPTEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le personnel et les bénévoles travaillant au refuge San Juan Diego, à Lecheria, dans l’État de Mexico, ainsi que les migrants qui y séjournent risquent d’être victimes d’agressions et d’incendie volontaire après avoir été menacés par des habitants. Amnesty International s’inquiète pour leur sécurité. Le 13 août, plus de 30 habitants de Lecheria se sont rassemblés devant le refuge pour migrants San Juan Diego pour réclamer sa fermeture. Les habitants ont menacé de brûler le refuge s’il n’était pas fermé, et de prendre d’assaut les locaux pour faire partir les migrants de force eux-mêmes. Ils ont scandé « Fermez le refuge pour migrants ! ». Ils sont restés devant le bâtiment pendant six heures. Ils manifestaient parce que, selon eux, le refuge attire des problèmes dans le voisinage, tels que des trafics de stupéfiants et d’êtres humains. Pendant ce temps, les migrants sont restés à l’intérieur du refuge ; un groupe de défenseurs des droits humains s’est posté à l’extérieur pour tenter de raisonner les habitants et les empêcher de s’introduire de force dans le bâtiment. Le corps d’un migrant guatémaltèque, Julio Fernando Cardona Agustín, avait été découvert quelques jours auparavant, tôt dans la matinée du 7 août, au bord de la voie ferrée près du refuge pour migrants de Lecheria. Selon des témoins, les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir