Écrire Serbie. Des familles sans domicile après une expulsion a Belgrade

Informations complémentaires sur l’AU 239/11, EUR 70/012/2011, 12 août 2011 Cinq familles roms qui vivaient dans des immeubles privés, au 55 rue Skadarska, à Belgrade (Serbie), ont été expulsées le 11 août, après qu’un tribunal de Belgrade a décidé le 29 juin que les résidents devaient libérer les locaux et emporter tous leurs effets personnels. Le 27 juillet, les familles concernées (soit 20 personnes) et des militants de plusieurs ONG de Belgrade ont empêché, de façon pacifique, un représentant du tribunal accompagné de la police de procéder à l’expulsion forcée. Ils ont négocié avec lui le report de l’éviction au 11 août ; les ONG ont déclaré que pendant ce temps, elles emploieraient tous les moyens possibles pour influencer les autorités concernées et garantir que les familles reçoivent un autre logement adapté. L’une de ces ONG, Praxis, a contacté le ministère du Travail et de la Politique sociale, le secrétariat de la ville pour la Protection sociale et le centre municipal pour le Travail social, et a demandé qu’une solution de logement adéquat soit proposée à ces familles. Amnesty International a diffusé une Action urgente exhortant les autorités à ne pas procéder à cette expulsion forcée et à fournir un logement approprié. Néanmoins, le gouvernement et les autorités municipales n’ont pas accepté ces requêtes et les familles se retrouvent maintenant à la rue. Amnesty International s’inquiète particulièrement car parmi ces 20 personnes, on compte 10 mineurs ; de plus, l’une des femmes risque d’être renvoyée dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse