Écrire Syrie. Une femme Hanadi Zahlout, risque la torture en détention

AU 258/11, MDE 24/045/2011, 26 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 OCTOBRE 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hanadi Zahlout, une jeune militante syrienne, est détenue au secret dans un endroit inconnu depuis son arrestation le 4 août à Damas, en Syrie. Elle risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Amnesty International craint qu’elle fasse l’objet d’une disparition forcée. Hanadi Zahlout, née en 1982, est une jeune militante en faveur des droits des femmes ; elle est également membre des Comités locaux de coordination (LCC), un réseau de comités chargés de l’organisation et de la planification de manifestations. Elle faisait partie d’un groupe de jeunes arrêtés le 4 août dans un café de Damas, près de son domicile. Selon une codétenue libérée plus tard, Hanadi Zahlout aurait d’abord été incarcérée dans les locaux de la Sécurité politique d’Al Fayhaa, à Damas. La même source affirme que celle-ci a dû regarder des agents torturer une de ses collègues pour lui extorquer des renseignements sur ses activités politiques. Amnesty International pense qu’elle risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. On ignore où elle se trouve actuellement et sa famille a trop peur de questionner les forces de sécurité. Amnesty International ne sait pas si des charges ont été retenues contre Hanadi Zahlout mais elle craint que cette dernière soit détenue uniquement pour avoir exercé de façon pacifique son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse