Écrire Soudan. Un militant Bushra Gamar Hussein Rahma, à nouveau en détention après un ordre de libération

Action complémentaire sur l’AU 205/11, AFR 54/027/2011, 26 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 OCTOBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Bushra Gamar Hussein Rahma, défenseur soudanais des droits humains, a été de nouveau arrêté le 14 août par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement (NISS), juste après qu’un juge a ordonné sa libération. Il est détenu en un lieu inconnu et risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Bushra Gamar Hussein Rahma a été interpellé une première fois le 25 juin, chez lui à Omdurman, tout près de Khartoum, la capitale du Soudan. Il a été incarcéré dans un lieu tenu secret. Il n’a pas été inculpé et n’a pas pu contacter un avocat ou sa famille. Le 14 juillet, il a été transféré vers la prison de Kober, à Khartoum ; un mois plus tard, un juge a ordonné sa remise en liberté. Néanmoins, juste après le prononcé du verdict, des agents du NISS ont arrêté Bushra Gamar Hussein Rahma une seconde fois. Il est à nouveau détenu en un lieu inconnu et risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Bushra Gamar Hussein Rahma est technicien en radiologie ; il est également le fondateur de l’Organisation pour les droits humains et le développement (HUDO), dont le siège est au Kordofan méridional. De 2004 à 2006, il a été directeur de l’Organisation pour le développement social du Soudan (SUDO), à Nyala, au Darfour. Il a aussi travaillé pour le Mouvement populaire de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.