Écrire Taiwan. Exécution imminente de Chiou Ho-shun à l’issue d’un procès inique.

AU 260/11, ASA 38/004/2011, 31 août 2011 Un Taiwanais, Chiou Ho-shun, risque à tout instant d’être exécuté. Il a été condamné à mort en 1989 à l’issue d’un procès inique. Le 25 août, le procureur général a rejeté une demande de recours extraordinaire pour un nouveau procès. Chiou Ho-shun a été arrêté en 1988 et jugé pour deux crimes distincts : l’enlèvement de Lu Cheng et le meurtre de Ko Hung Yu-Lan. Lui seul a été condamné à mort : ses onze co-accusés ont été condamnés à des peines de prison. Tous ont déjà purgé la totalité de leur peine, sauf un qui est mort en prison. Chiou Ho-shun et ses co-accusés affirment avoir été détenus au secret durant les quatre premiers mois de leur détention, et on les aurait torturés dans le but de les faire « avouer ». Ils sont par la suite revenus sur leurs « aveux ». À la suite d’une enquête officielle, en 1994, deux procureurs et 10 policiers travaillant sur l’affaire de l’enlèvement et du meurtre de Lu Cheng ont été reconnus coupables d’avoir extorqué des « aveux » sous la torture. En 2003, la police a admis avoir dissimulé le fait qu’un autre condamné à mort avait avoué, juste avant son exécution, avoir tué Lu Cheng. Chiou Ho-shun est en détention depuis 23 ans. La Haute Cour et la Cour suprême se sont renvoyé son dossier 11 fois. Les cours n’ont pas rejeté ses « aveux » comme éléments de preuve bien qu’ils aient été extorqués sous la torture et elles n’ont pas enquêté sur les aveux de l’autre condamné à mort qui a dit avoir tué Lu Cheng. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.