Écrire Bahreïn. Reprise du procès militaire d’enseignants

Action complémentaire sur l’AU 227/11, MDE 11/045/2011, 30 août 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 OCTOBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès de l’ancien président et de l’ancienne vice-présidente de l’Association des enseignants de Bahreïn (BTA) a repris devant un tribunal militaire le 29 août et a été ajourné au 25 septembre. Amnesty International considère ces personnes comme des prisonniers d’opinion. Le 29 août, Jalila al Salman et Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb ont été déférés pour la quatrième fois devant le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire ; ils ont nié les charges pesant sur eux. Jalila al Salman, ancienne vice-présidente de la BTA, a été déjà été libérée sous caution le 21 août tandis que Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb est maintenu en détention. Leur procès reprendra le 25 septembre prochain. Lors de l’audience du 29 août, les juges auraient rejeté la requête de l’avocat de Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb, qui voulait que son client soit libéré sous caution ; ils auraient également refusé que de nouveaux témoins soient appelés à la barre. Le roi de Bahreïn a annoncé le 28 août qu’il gracierait certains manifestants actuellement jugés, mais aucune autre information n’a été donnée sur les noms des personnes concernées ou les charges. Selon des communiqués de presse, il a déclaré : « À ceux qui sont accusés de nous avoir porté atteinte, ainsi qu’à des hauts responsables de Bahreïn, nous leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir