Écrire Yemen. Cinq hommes risquent une exécution imminente.

Action complémentaire sur l’AU 297/09, MDE 31/014/2011, 12 septembre 2011 Cinq hommes sous le coup d’une condamnation à mort au Yémen risquent une exécution imminente, probablement dans les jours à venir. Ces cinq hommes, âgés de 25 à 29 ans, ont tous un lien de parenté. Ils ont été condamnés à mort en juillet 2006 pour le meurtre de deux hommes. Ils sont détenus à la prison centrale de Taizz. La cour d’appel de Taizz a rejeté leurs recours contre leur condamnation en mars 2008, et la Cour suprême a confirmé cette décision en juin 2009. Le président yéménite, Ali Abdullah Saleh (actuellement en convalescence en Arabie saoudite), a ensuite ratifié les peines prononcées contre ces personnes. Selon des sources yéménites, leurs exécutions doivent avoir lieu dans les jours à venir. Le 10 septembre, le parquet de Taizz leur a dit qu’ils seraient exécutés plus tard dans la journée. Cependant, plusieurs organisations non gouvernementales locales sont intervenues auprès du procureur général de Sanaa et ont réussi à empêcher temporairement les exécutions des cinq personnes en question. D’après les mêmes sources, ces hommes pourraient être exécutés dans quelques jours. Dans ce pays, plusieurs centaines de personnes sont sous le coup d’une condamnation à mort. En 2010, au moins 53 personnes ont été exécutées. Les cinq hommes qui risquent une exécution imminente sont Yasser Ismail, 29 ans, Bashir Ismail, 28 ans, Arif Fari, 27 ans, Mubarak Ghalib, 25 ans, et Murad Ghalib, 26 ans. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.