Écrire Riad Seif (h), 61 ans, ancien prisonnier d’opinion et ex-député indépendant

MDE 24/042/2007 - AU 232/07 Les autorités syriennes refusent à Riad Seif l’autorisation de quitter le pays pour suivre un traitement médical. Cet ancien prisonnier d’opinion souffre d’un cancer de la prostate, qui risque aujourd’hui de gagner d’autres parties de son corps s’il ne reçoit pas des soins spécialisés, soins qui ne sont dispensés qu’à l’étranger. Riad Seif a demandé l’autorisation de se rendre à l’étranger le 6 juin, peu après que des analyses médicales eurent confirmé qu’il souffrait d’un cancer de la prostate de stade avancé. Les autorités n’ont répondu que le 13 août, l’informant personnellement que sa demande avait été rejetée. Or, ces atermoiements manifestement délibérés mettent sa vie en danger. C’est la deuxième fois que Riad Seif demande la permission de quitter la Syrie pour raisons médicales, et que celle-ci lui est refusée. En 2006, il avait en effet souhaité se rendre à l’étranger pour subir une opération du cœur, mais en vain. Amnesty International estime que l’interdiction de voyager frappant Riad Seif constitue une forme de sanction, et qu’elle est uniquement liée au fait que cet homme exerce son droit à la liberté d’expression, de manière pourtant pacifique. Riad Seif était un député indépendant du Majlis al Shaab (Parlement). Il a été arrêté le 6 septembre 2001 pour avoir organisé, la veille, un séminaire politique chez lui à Sahnaya, dans la banlieue de Damas, dans le cadre des activités du Forum de dialogue national, une organisation représentative de la société civile qu’il avait créée. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.