Écrire Syrie. Hussein Essou, un écrivain syrien détenu ,risque la torture

AU 278/11, MDE 24/055/2011, 15 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 OCTOBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hussein Essou, écrivain kurde et militant en faveur de la réforme âgé de 59 ans, est détenu au secret depuis son arrestation à Al Hasakah, dans le nord-est de la Syrie, le 3 septembre 2011. Il souffre de troubles cardiaques et ne reçoit peut-être pas les médicaments qu’il doit prendre régulièrement. Il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Une personne qui a affirmé être membre du Service de renseignement de l’armée de l’air a téléphoné à Hussein Essou le 2 septembre en début de soirée, en lui disant qu’elle l’attendait à son domicile et lui demandant d’y retourner immédiatement. Il a répondu qu’il était occupé et a attendu jusqu’à 1 heure du matin pour rentrer chez lui, après avoir passé la soirée avec des amis. Il a été arrêté vers 2 heures du matin le 3 septembre par des agents des forces de sécurité, probablement membres du Service de renseignement de l’armée de l’air. Lorsque des amis ont demandé à le voir dans les locaux du Service de renseignement de l’armée de l’air à Al Hasakah, les agents présents sur place ont accepté les médicaments qu’ils avaient apportés pour lui mais ne leur ont pas permis de lui rendre visite. Un contact a indiqué à Amnesty International qu’il a depuis été transféré dans les locaux de ce service à Damas, mais l’organisation n’a pas pu confirmer cette information et n’est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !