Écrire Syrie. Craintes pour un militant syrien, Ghassan Yasin, porté disparu

AU 290/11, MDE 24/058/2011, 23 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 NOVEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant syrien Ghassan Yasin, installé à Alep, dans le nord de la Syrie, est porté disparu depuis le 18 août. Il serait détenu dans un lieu secret par la Sécurité politique, à Alep. Il a déjà été arrêté et, semble-t-il, torturé par les forces de sécurité syriennes et souffre d’une hépatite C. Ghassan Yasin a été vu pour la dernière fois vers 16 heures, après une réunion avec un groupe d’organisateurs de manifestations à Alep. Au moment de sa disparition, il tentait d’échapper aux forces de sécurité depuis environ trois mois. On était sans nouvelles de lui jusqu’à ce que, début septembre, un détenu récemment libéré déclare qu’il avait partagé une cellule avec lui à la Sécurité politique d’Alep. Selon un contact, un membre de la famille de Ghassan Yasin s’est ensuite rendu à cet endroit, le 13 septembre, pour lui apporter des vêtements mais on lui a répondu qu’il ne s’y trouvait pas et n’y était pas connu. Le même contact a indiqué que les proches de Ghassan Yasin continuent à chercher où il se trouve, pour l’instant sans succès. Cet homme semble avoir été victime d’une disparition forcée, ce qui constitue une grave menace pour sa sécurité. Selon la personne affirmant être son ancien compagnon de cellule, Ghassan Yasin n’avait pas été torturé lorsqu’il l’a vu pour la dernière fois mais son état de santé se détériorait, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir