Écrire Des Syriens détenus au secret

AU 292/11, MDE 24/061/2011, 26 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 NOVEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre hommes originaires de Daraya, dans la banlieue de Damas, sont maintenus en détention au secret depuis leur arrestation le 23 septembre par les forces de sécurité syriennes. Amnesty International craint pour leur sécurité, en particulier car l’un d’eux a été menacé de mort au moment de l’interpellation. Haytham al Hamwi, un militant syrien exilé en faveur de réformes, a déclaré à Amnesty International que d’après les informations qu’il a reçues, plus de 20 membres des forces de sécurité, agents supposés du Service de renseignement de l’armée de l’air, sont arrivés au domicile de sa famille le 23 septembre ; ils cherchaient son frère cadet âgé de 22 ans, Muhammad Muhammad Al Hamwi. Ce dernier se trouvait alors avec des voisins mais les forces de sécurité ont arrêté leur père, Muhammad Yassin Al Hamwi, âgé de 65 ans. Ils ont aussi confisqué des appareils numériques et détruit des biens. La mère d’Haytham al Hamwi aurait été menacée par le responsable des agents, qui lui a dit : « J’écraserai la gorge de ton fils avec mon pied. Je te le renverrai dans le même état que Ghayath Mattar. » Ghayath Mattar était un militant, mort en détention quatre jours après son arrestation le 6 septembre. Les forces de sécurité ont ensuite trouvé et appréhendé Muhammad Muhammad Al Hamwi, ainsi que deux hommes à qui il rendait visite : Ahmad (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse