Écrire Lulowa al Diri (f) ; Hila al Husni (f) ; Lulowa al Husni (f) ...

... Um Abdel Rahman al Awda (f) ; Zainab al Mikhlif (f) ; Khowla al Mikhlif (f) ; Hila Ibrahim (f) ; Tarfa Ibrahim (f) MDE 23/032/2007 - AU 233/07 Les huit femmes nommées ci-dessus, toutes apparentées à des prisonniers politiques, ont été arrêtées le 2 septembre à Buraydah, dans la province de Qasim, au nord de Riyadh, la capitale. Selon certaines informations, elles sont détenues au secret et il y a lieu de craindre qu’elles ne subissent des tortures ou d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International pense qu’elles ont peut-être été arrêtées uniquement pour avoir exprimé leurs convictions, sans avoir recouru à la violence ; si cette information venait à être confirmée, l’organisation les considèrerait comme des prisonnières d’opinion. Ces femmes ont été interpellées à la suite d’une manifestation qui s’est déroulée le 1er septembre à Buraydah ; elles protestaient contre le maintien en détention prolongée de leurs proches, des opposants politiques présumés, sans inculpation ni procès, et demandaient qu’ils soient soit libérés, soit jugés dans le cadre d’un procès équitable et public. D’après les informations reçues, Lulowa al Diri, Hila al Husni, Lulowa al Husni, Um Abdel Rahman al Awda, Zainab al Mikhlif, Khowla al Mikhlif, Hila Ibrahim et Tarfa Ibrahim ont pris part au mouvement de protestation organisé devant les bureaux du gouverneur de la province de Qasim à Buraydah. Elles ont été arrêtées par des membres d’Al Mabahith al Amma (Renseignements généraux), un service dépendant du ministère de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.