Écrire Serbie. Les participants à la marche des fiertés menacés de violence

Action complémentaire sur l’AU 253/11, EUR 70/019/2011 28 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités serbes ont accepté que la Marche des fiertés de Belgrade ait lieu le 2 octobre. Amnesty International continue néanmoins de craindre que le droit à la liberté d’expression et de réunion des LGBT soit menacé par des groupes de droite. À mesure que la date du défilé approche, différents groupes nationalistes réclament son interdiction et menacent ouvertement les participants de violence. Bien que le ministre de l’Intérieur ait déclaré publiquement que la Marche des fiertés ne serait pas interdite, il a exprimé ses craintes concernant les risques en matière de sécurité relatifs à cet événement. Mladen Obradovic a annoncé que l’organisation nationaliste Obraz, qu’il dirige, prévoyait de manifester le même jour à Belgrade ; il a aussi appelé la police à refuser l’ordre de protéger les participants à cette Marche. Mladen Obradovic fait actuellement appel de sa condamnation pour avoir organisé de violentes contre-manifestations pendant le défilé, l’année dernière. D’autres groupes nationalistes appellent également leurs partisans à se rendre à Belgrade pendant la Marche des fiertés. L’organisation nationaliste Dveri et le Syndicat de la police ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle ils ont réclamé que le ministère de l’Intérieur interdise ce défilé et que les membres de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse