Écrire Arabie Saoudite. Risque de recrudescence des exécutions

AU 295/11, MDE 23/025/2011, 28 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 NOVEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Huit hommes condamnés à mort ont été exécutés en Arabie saoudite depuis le 5 septembre, ce qui atteste une augmentation alarmante du nombre d’exécutions. On craint que d’autres personnes ne se voient ôter la vie à tout moment. Les autorités saoudiennes ont repris les exécutions à un rythme alarmant après la fin du ramadan. Depuis le 5 septembre, elles ont annoncé les exécutions de huit prisonniers, dont trois étrangers. Amnesty International a recueilli les noms de plus de 100 personnes, principalement étrangères, qui sont actuellement sous le coup d’une condamnation à mort en Arabie saoudite pour des infractions présumées liées aux stupéfiants. La plupart d’entre elles auraient été condamnées à l’issue de procès non conformes aux normes internationales d’équité ; certaines n’ont même pas bénéficié d’une quelconque assistance juridique. Les infractions liées aux stupéfiants n’entrent pas dans la catégorie des « crimes les plus graves » au regard des normes internationales comme les Garanties des Nations unies pour la protection des droits des personnes passibles de la peine de mort, aux termes desquelles la peine capitale ne peut être infligée que s’il s’agit « au moins de crimes intentionnels ayant des conséquences fatales ou d’autres conséquences extrêmement graves ». Karim Ruslan al Ruslan, un ressortissant syrien, a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.