Écrire Iran. Mehdi Karroubi, Mir Hossein Moussavi et Zahra Rahnavard, détenus arbitrairement

Action complémentaire sur l’AU 49/11, MDE 13/086/2011, 29 septembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 NOVEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les militants de l’opposition Mehdi Karroubi et Mir Hossein Moussavi, ainsi que l’épouse de ce dernier, Zahra Rahnavard, sont toujours assignés à résidence sans mandat d’arrêt, inculpation ni jugement. Mehdi Karroubi a été transféré dans un petit appartement, sans son épouse, aux alentours du 31 juillet 2011. Ces trois personnes ont des contacts limités avec leurs familles et ne bénéficient d’aucune représentation juridique. En septembre 2011, l’épouse de Mehdi Karroubi, Fatemeh Karroubi, a écrit au responsable du pouvoir judiciaire une lettre qui a été rendue publique, dans laquelle elle expliquait en détail le caractère illégal de l’assignation à résidence de son mari et se disait inquiète pour la santé de celui-ci. Elle a souligné que, pendant cette période, il n’avait pas eu accès à des livres, des journaux ni au téléphone, et n’avait pas pu recevoir de visites régulières de sa famille ni faire de l’exercice. Elle avait indiqué précédemment que Mehdi Karroubi, âgé de 74 ans, avait été transféré dans un petit appartement. Elle a demandé qu’un médecin indépendant examine son époux. Les enfants de Mir Hossein Moussavi ont eux aussi déclaré que leurs parents étaient totalement coupés du monde et n’avaient pas accès à des journaux, ne pouvaient pas écouter la radio et n’avaient pas de quoi écrire. Mehdi (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.