Écrire Des prisonniers d’opinion bélarussiens Andrei Sannikau et Zmitser Dashkevich en danger

AU : 299/11 Index : EUR 49/019/2011 Belarus Date : 30 September 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 NOVEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les prisonniers d’opinion bélarussiens Andreï Sannikov et Zmitser Dachkevitch sont soumis à des pressions psychologiques du fait de leurs transferts incessants d’une prison à une autre. Ces deux hommes risquent de subir des agressions physiques. Andreï Sannikov, candidat de l’opposition lors de la dernière élection présidentielle, a été condamné à cinq ans d’emprisonnement le 14 mai 2011 pour sa participation à des manifestations postélectorales organisées le 19 décembre 2010. Zmitser Dachkevitch, dirigeant du Front de la jeunesse, un mouvement d’opposition, a été condamné à deux ans de travaux forcés le 25 mars pour une agression qui aurait eu lieu la veille de l’élection. Amnesty International estime que les charges retenues contre ces deux hommes sont infondées et que ces personnes ont été visées parce qu’elles ont exercé, pourtant pacifiquement, leurs droits à la liberté de réunion et d’expression. Andreï Sannikov a déjà passé 10 jours à être transféré d’une prison à une autre. Le 28 septembre, lors d’une conférence de presse, Iryna Khalip, son épouse, a déclaré que son mari et Zmitser Dachkevicth couraient selon elle un grave danger. Elle a indiqué que ni elle ni l’avocat de son mari n’avaient été informés de l’endroit où se trouvait Andreï Sannikov entre les 20 et 26 septembre. Le 20 septembre, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse