Écrire Syrie. Craintes pour la santé du militant syrien Anas al Shogre.

Action complémentaire sur l’AU 209/11, MDE 24/064/2011, 4 octobre 2011 Anas al Shogre, un militant syrien détenu au secret depuis mai pour avoir, semble-t-il, encouragé et conduit des manifestations dans la ville côtière de Baniyas, en Syrie, serait désormais détenu dans les locaux d’une antenne de la Sûreté de l’État à Damas. Selon certaines informations, il serait en mauvaise santé et pourrait avoir été victime d’actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Un frère d’Anas al Shogre qui ne vit pas en Syrie a déclaré à Amnesty International que sa famille avait appris d’une source apparemment fiable qu’Anas al Shogre est actuellement détenu dans les locaux de l’antenne de la Sûreté d’État à Damas, qu’il ne va pas bien et qu’il a « perdu beaucoup de poids ». Ces éléments renforcent la crainte qu’il ait subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements. La source de la famille n’aurait pas fourni plus d’informations. Anas al Shogre, un étudiant de 23 ans, a été arrêté au cours d’une opération des forces de sécurité qui a débuté à Baniyas le 7 mai. Il était alors dans la clandestinité. Les autorités syriennes n’ont pas révélé les raisons de son arrestation ou le lieu de sa détention bien que, selon son frère, sa famille ait tout fait pour obtenir des informations à son sujet. La famille d’Anas al Shogre et des défenseurs des droits humains locaux pensent que son arrestation est liée au fait qu’il ait encouragé et mené des manifestations populaires à Baniyas, et qu’il ait informé les médias, dont le service (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.