Écrire Bangladesh. KM Shamim Akhter enlevé.

AU 298/11, ASA 13/009/2011, 7 octobre 2011 KM Shamim Akhter, ancien vice-président de l’Union Chhatra du Bangladesh, une organisation étudiante de gauche, a été enlevé le jeudi 29 septembre par des agents de sécurité présumés en civil, près de son domicile de Dacca, la capitale du Bangladesh. Le 29 septembre vers 8 h 30, huit hommes en civil, soupçonnés d’être des agents de sécurité, ont arrêté KM Shamim Akhter, âgé de 37 ans, près de son domicile dans le quartier de Purana Paltan Line, à Dacca. Ils l’ont forcé à monter dans une camionnette blanche garée non loin de là et l’ont emmené. On ignore où il se trouve et personne n’a eu de nouvelles de lui depuis. Selon des témoins sur place, les ravisseurs ont agi d’une manière semblable à celle des responsables de l’application des lois ; la famille de KM Shamim Akhter pense que celui-ci a été enlevé par le Bataillon d’action rapide (RAB), une unité spéciale de la police. La camionnette utilisée lors de l’enlèvement est similaire à celles utilisées par le RAB. Selon certaines informations fiables, cette unité serait souvent impliquée dans l’enlèvement et l’exécution extrajudiciaire de criminels présumés, et aurait recours à la torture sur ces derniers ; par le passé, KM Shamim Akhter a pris part à plusieurs affaires criminelles qui, d’après ses proches, étaient motivées par des raisons politiques. La famille de KM Shamim Akhter a contacté le RAB et le ministère de l’Intérieur mais tous deux ont nié détenir cet homme. Elle a également enregistré l’enlèvement sur le registre de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.