Écrire Soudan. Le militant Bushra Gamar Hussein Rahma maintenu en détention sans jugement.

Action complémentaire sur l’AU 205/11, AFR 54/035/2011, 12 octobre 2011 Bushra Gamar Hussein Rahma, défenseur soudanais des droits humains, est maintenu en détention sans jugement, bien que les autorités soudanaises aient assuré qu’il serait soit inculpé soit libéré le 9 octobre. Cet homme a été arrêté une première fois le 25 juin à Omdurman. Il est en mauvaise santé et risque toujours de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Bushra Gamar Hussein Rahma a été interpellé le 25 juin. Un juge a ordonné sa libération le 14 août mais juste après sa remise en liberté, cet homme a été de nouveau arrêté par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement (NISS) au Soudan. Il est actuellement maintenu en détention à la prison de Kober, à Khartoum. Il n’a pas été inculpé ni autorisé à consulter un avocat. Bushra Gamar Hussein Rahma a mené une grève de la faim du 26 au 30 septembre pour protester contre son maintien en détention. Il y a mis fin lorsqu’un responsable du NISS l’a informé qu’il serait soit inculpé soit libéré le 9 octobre. Cependant, rien ne s’est produit et Bushra Gamar Hussein Rahma a entamé une seconde grève de la faim le 10 octobre. Un médecin a confirmé que ce dernier souffre de plusieurs problèmes de santé, notamment de troubles cardiaques et, depuis peu, d’un prolapsus du disque intervertébral. Sa famille s’inquiète énormément pour sa santé, notamment à cause de l’éventuelle source supplémentaire de fatigue que constitue la grève de la faim. Bushra Gamar Hussein Rahma est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.