Écrire Un chef de la police mexicaine agresse son ancienne compagne

AU 305/11, AMR 41/063/2011, 14 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 NOVEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une agente de la police fédérale installée à Querétaro, dans le centre du Mexique, a été agressée physiquement et menacée par son ancien compagnon, qui dirige les services de la police fédérale dans l’État. Les autorités ont refusé de prendre des mesures à l’encontre de ce dernier. La femme concernée risque de subir de nouvelles attaques, comme les organisations de défense des droits des femmes qui l’ont aidée. Selon les informations reçues par Amnesty International, Margarita González Carpio se trouvait à son domicile, dans la ville de Querétaro, le 24 septembre, lorsque son ancien compagnon, qui est le responsable de la police fédérale dans l’État de Querétaro, est arrivé avec son garde du corps. Il est entré dans la maison avec sa propre clé et a tenté de contraindre Margarita González Carpio à une relation sexuelle. Lorsqu’elle a refusé, il l’a frappée à coups de poing et de pied. Elle a perdu connaissance. Il a également menacé de la tuer. Le garde du corps est intervenu à un moment pour stopper temporairement l’agression. Le lendemain, l’ancien compagnon de Margarita González Carpio l’a relâchée et a quitté les lieux, en lui conseillant de ne pas porter plainte contre lui. Elle a tenté de déposer plusieurs plaintes auprès du parquet général de l’État, sans succès, alors qu’elle portait des traces physiques évidentes de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse