Écrire Etats-Unis. La peine de mort pour Abd al Rahim Hussayn Muhammed al Nashiri proposée à Guantanamo

Action complémentaire sur l’AU 154/11, AMR 51/086/201, 17 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La peine de mort a été approuvée comme option pour le procès à venir d’un Saoudien, détenu à la base navale américaine de Guantánamo, à Cuba. Cet homme sera jugé par une commission militaire, un type de juridiction qui ne respecte pas les normes internationales d’équité des procès. Le ressortissant saoudien Abd al Rahim Hussayn Muhammed al Nashiri est maintenu en détention par les forces américaines depuis près de neuf ans. Arrêté en octobre 2002 à Doubaï, aux Émirats arabes unis, par les forces de sécurité locales, il a été remis aux autorités américaines un mois plus tard et détenu secrètement par l’Agence centrale du renseignement des États-Unis (CIA) pendant près de quatre ans. Durant cette période, il a été torturé et maltraité et a fait l’objet d’une disparition forcée. En septembre 2006, il a été remis aux militaires américains basés à Guantánamo, où il se trouve toujours. Le 20 avril 2011, le ministère américain de la Défense a annoncé qu’aux termes de la Loi relative aux commissions militaires, Abd al Rahim Hussayn Muhammed al Nashiri avait été notamment inculpé de « meurtre en violation des lois de la guerre » et de « terrorisme ». Il est accusé d’avoir joué un rôle prépondérant dans deux attentats : le premier, le 12 octobre 2000 au Yémen contre le navire USS Cole, au cours duquel 17 marins américains (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir