Écrire Mexique. Des migrants en danger après qu’une femme ,María Marisol Ortiz Hernández, a été retrouvée morte

Action complémentaire sur l’AU 16/11, AMR 41/064/2011, 17 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le corps d’une migrante originaire du Honduras a été trouvé près du refuge pour migrants de San Juan Diego à Lecheria, dans l’État de Mexico. Amnesty International est très inquiète pour les migrants passant par cette zone. María Marisol Ortiz Hernández s’est rendue le 30 septembre au refuge pour migrants de San Juan Diego, où elle est restée peu de temps avec son fils, puis elle est revenue le 1er octobre. Elle a dit au prêtre qui gère ce refuge qu’elle essayait de rentrer au Honduras et qu’elle voulait être rapatriée. Pourtant, à ce moment-là, l’Institut national des migrations du Mexique lui avait accordé un visa temporaire. Deux semaines plus tard, son corps a été trouvé près des chemins de fer à Lecheria ; il présentait des blessures laissant penser à une strangulation. María Marisol Ortiz Hernández a été retrouvée près de l’endroit où le corps de Julio Fernando Cardona Agustín, un migrant guatémaltèque, avait été découvert en août. Selon des témoins, les blessures qu’il présentait suggéraient qu’il avait été frappé à mort à la tête. Amnesty International pense que des bandes criminelles prenant pour cible les migrants vulnérables passant par la zone de Lecheria agissent en toute impunité, et que les autorités ne font pas assez pour combattre leurs activités et améliorer la protection des migrants. DANS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.