Écrire Egypte. Des Erythréens risquent d’être expulsés

AU 306/11, MDE 12/052/2011, 19 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 NOVEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trente-neuf ressortissants érythréens, dont cinq femmes, sont actuellement en détention en Égypte et risquent à tout moment d’être renvoyés de force en Érythrée, où ils pourraient vraisemblablement subir des actes de torture et être placés en détention de façon arbitraire. Le 18 octobre, 39 Érythréens, dont cinq femmes, ont été informées qu’ils seraient expulsés du pays. La semaine dernière, 83 ressortissants érythréens, dont trois femmes, ont été renvoyés en Érythrée par l’Égypte. Amnesty International pense que ces personnes n’ont pas eu la possibilité de contester leur expulsion devant un tribunal ou de faire une demande d’asile. Trois Érythréennes ont été renvoyées dans leur pays les 13 et 14 octobre. La première a été expulsée après avoir été incarcérée dans une prison pour femmes, sans inculpation ni jugement, pendant près d’un an. Elle n’avait pas été autorisée à contacter le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ni à demander asile. Avant que cette femme soit placée en détention, son employeur aurait essayé de l’empêcher de quitter son lieu de travail ; elle aurait également été victime de mauvais traitements et de violences. On pense que les deux autres femmes ont été expulsées après avoir été détenues à Aswan. L’une d’elles aurait fui l’Érythrée pour éviter des années de service militaire forcé. Selon le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.