Écrire Arabie Saoudite. Une travailleuse indonésienne risque d’être exécutée

AU 310/11, MDE 23/027/2011, 21 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une employée de maison indonésienne pourrait être exécutée très prochainement en Arabie saoudite. Elle aurait épuisé toutes les voies de recours et pourrait se voir ôter la vie dès le mois de novembre. Tuti Turilawati, 27 ans, a été condamnée à mort pour l’homicide de son employeur. Elle serait arrivée en Arabie saoudite le 5 septembre 2005 afin de travailler au service d’un homme dans la ville de Taif (province occidentale de La Mecque). Selon certaines informations, son employeur lui a fait subir des violences sexuelles lorsqu’elle travaillait pour lui : le 11 mai 2010, il a tenté de la violer mais elle s’est défendue en le frappant à l’aide d’un bâton, le blessant mortellement. Elle a pris la fuite et aurait alors été violée par neuf hommes. Elle a ensuite été arrêtée par la police, à Taif. Selon les informations recueillies par Amnesty International, la police n’a mené aucune enquête sur le viol présumé. Tuti Turilawati a été condamnée en application du principe de qisas (« réparation ») aux alentours de juin 2011. Pendant les deux premiers mois de son procès, elle n’était apparemment pas assistée d’un avocat mais simplement d’un interprète. On ignore quelle est sa situation juridique et si elle a épuisé toutes les voies de recours concernant sa peine. La famille de la victime a, semble-t-il, demandé à la justice que la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.