Écrire Mexique. Nouvelle menace contre les militants associatifs Margarita Martínez et Adolfo Guzmán Ordaz

Action complémentaire sur l’AU 16/10, AMR 41/067/2011, 24 octobre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les militants associatifs mexicains Margarita Martínez et Adolfo Guzmán Ordaz ont reçu une nouvelle menace de mort, bien qu’ils bénéficient d’une protection policière devant leur domicile. Margarita Martínez et Adolfo Guzmán Ordaz sont mari et femme ; ils sont tous les deux militants associatifs dans l’État du Chiapas, au Mexique. Le 20 octobre 2011 au matin, Margarita Martínez a trouvé une enveloppe sous leur voiture, qui était garée à l’intérieur de leur clôture, à San Cristobal de las Casas. Les policiers qui sont constamment en faction devant leur maison dans le cadre des mesures de protection dont bénéficie le couple ont déclaré ne pas savoir comment l’enveloppe avait été placée à cet endroit. Le message était le suivant : « Pour ton information, il n’y a aucune justice alors tu ferais mieux de la fermer si tu ne veux pas disparaître. Nous sommes la loi et nous sommes protégés, mort, mort, mort. » Plus tard dans la journée, six représentants du parquet général du Chiapas sont arrivés au domicile du couple. Selon Adolfo Guzmán Ordaz et Margarita Martínez, ces personnes se sont montrées agressives et ont tenté de les intimider, en refusant notamment de respecter leur souhait de ne pas être filmés. Elles ne sont parties qu’après qu’Adolfo Guzmán Ordaz a appelé une organisation de défense des droits (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse