Écrire Mexique. Des manifestants risquent des poursuites injustes.

Action complémentaire sur l’AU 315/11, AMR 41/069/2011, 1er novembre 2011 Des militants associatifs et des membres d’une communauté indigène qui manifestaient contre la construction d’un parc éolien à Oaxaca, dans le sud du Mexique, ont été attaqués et blessés le 28 octobre. Amnesty International craint que la mort d’un homme ne serve de prétexte pour poursuivre injustement les manifestants et décourager de futurs rassemblements. Le 28 octobre, des membres de l’Assemblée des peuples de l’isthme pour la défense de la terre et du territoire et du Comité de résistance au projet éolien d’Unión Hidalgo ont organisé, sur le tronçon de la Panaméricaine qui relie La Venta à Unión Hidalgo, une manifestation contre la construction de turbines à vent sur leurs terres. D’après les informations reçues, des membres de la communauté voisine de La Venta qui sont favorables au parc éolien sont arrivés et ont menacé de mettre un terme au rassemblement. Les participants ont invoqué leur droit de manifester pacifiquement mais d’autres hommes sont apparus, armés de pistolets et de machettes. Les instigateurs de la manifestation, notamment Bettina Cruz Velazquez et Juan Regalado Martinez, ont reçu des coups de pied et de poing qui les ont mis à terre et ont été menacés de mort. Le chef de la bande armée s’apprêtait, semble-t-il, à abattre Juan Regalado Martínez, un homme de 61 ans qui souffre de diabète, mais un membre de son groupe l’en a empêché. Les manifestants se sont enfuis et ceux qui ont été blessés ont bénéficié de soins (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.