Écrire Irak. Quinze hommes risquent d’être exécutés sous peu

Action complémentaire sur l’AU 193/11, MDE 14/044/2011, 2 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quinze hommes condamnés à mort en Irak au mois de juin pourraient être exécutés à tout moment à partir du 6 novembre, date de la fête musulmane de l’Aïd el Kebir. Leurs peines auraient été ratifiées par le chef de l’État. Cependant, le Premier ministre a le pouvoir de les gracier. Le 1er novembre, le chef de l’État irakien aurait ratifié les peines capitales infligées à 15 hommes, parmi lesquels figurent Ibrahim Najm Abboud, Firas Hassan Fleih al Juburi, Fadhel Ibrahim al Juburi, Haydar Muteb Abdel Qader, Hikmat Fadhel Ibrahim, Sayyid Hamadi Ahmed et Sofian Jassem Mohammad. Ces personnes ont été condamnées à mort le 16 juin par le Tribunal pénal central irakien après que les « aveux » de plusieurs d’entre elles ont été diffusés sur la chaîne de télévision irakienne Al Iraqiya. Les 15 hommes concernés, qui appartiendraient à des groupes armés irakiens, ont été déclarés coupables du meurtre de dizaines de personnes, dont des femmes et des enfants, et du viol de femmes et de filles – notamment d’une mariée lors de ses noces, qui se sont déroulées en juin 2006 dans un village proche d’Al Taji, au nord de Bagdad. Amnesty International craint qu’ils n’aient pas été jugés équitablement au regard des normes internationales. Les « aveux » télévisés de certains d’entre eux ont probablement été obtenus sous la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir