Écrire Bangladesh.Il faut qu’une ministre veille à la protection deShampa Goswaune défenseure des droits humains

Action complémentaire sur l’AU 316/11, ASA 13/011/2011, 2 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La ministre bangladaise des Affaires féminines et infantiles a fait savoir à Amnesty International que la police enquêtait actuellement sur les menaces proférées contre Shampa Goswami, une défenseure des droits humains. Amnesty International demande à la ministre de garantir la sécurité de Shampa Goswami tant que celle-ci est en danger. Shampa Goswami est une enseignante et militante en faveur des droits humains travaillant pour Odhikar, célèbre organisation bangladaise de défense des droits fondamentaux. Elle a été menacée par un groupe d’hommes après avoir encouragé une femme ayant été violée à le signaler la police. Mercredi 26 octobre, Amnesty International a diffusé une Action urgente demandant aux autorités bangladaises de veiller à la protection de Shampa Goswami, et à ce que les menaces dont elle a été victime fassent l’objet d’une enquête. Peu après, Shirin Sharmin Chaudhury, ministre bangladaise des Affaires féminines et infantiles, a répondu à un appel envoyé par un membre du Réseau Actions urgentes. Dans ce message, Shirin Sharmin Chaudhury a déclaré que ses services avaient porté l’affaire à la connaissance de la police dans la ville de Satkhira, dans le sud-ouest du Bangladesh, où vit Shampa Goswami. Shirin Sharmin Chaudhury a également affirmé que la police de Satkhira enquête sur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition