Écrire Serbie. Des familles roms risquent une expulsion forcée

AU 323/11, EUR 70/026/2011, 2 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Vingt-sept familles roms, dont certaines déplacées du Kosovo, risquent d’être expulsées de force de leur domicile à Belgrade, la capitale serbe. Si le gouvernement serbe décide de procéder à cette expulsion, elles se retrouveront à la rue. Mardi 1er novembre, un organe administratif dépendant des autorités municipales a donné aux 27 familles 48 heures pour quitter leur logement. Ces familles vivent toutes au Bloc 61, dans le secteur du Nouveau Belgrade. Les autorités s’apprêtent à expulser les habitants de ce quartier informel rom à la demande de la Direction serbe de la construction, une entreprise d’État ayant pour projet de bâtir des logements commerciaux sur ce site. Les membres de 20 de ces familles sont des personnes déplacées ayant fui le Kosovo après la guerre de 1999. Un grand nombre des enfants sont nés en Serbie. Les autorités n’avaient pas consulté ces familles au préalable, pas plus qu’elles ne leur ont proposé de solutions de relogement, ce que prévoit pourtant le droit international. Si l’expulsion a lieu comme prévu, il est probable qu’elles soient sans domicile cet hiver et soient contraintes à dormir dehors. Les températures commenceront à descendre en dessous de zéro d’ici quelques semaines en Serbie. Le camp est situé sur un terrain appartenant au gouvernement serbe, qui a donné son aval au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir