Écrire Guatemala. Deux journalistes menacés, Lucía Escobar and Gustavo Girón, sont en danger

AU 326/11, AMR 34/015/2011, 4 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 DÉCEMBRE 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Fin octobre, deux journalistes ont été menacés parce qu’ils avaient dénoncé les activités d’un groupe de sécurité publique local et fait état de l’arrestation de certains de ses membres à Panajachel, dans le département de Sololá (Guatemala). Ils courent un danger imminent. Le 24 octobre, des membres d’un groupe local de sécurité publique qui fonctionne indépendamment des forces de sécurité de l’État ont menacé Lucía Escobar sur une chaîne de télévision câblée de la région, en déclarant qu’elle méritait d’être jetée dans une benne à ordures en raison des accusations qu’elle avait portées contre ce groupe dans un journal. Le 19 octobre, cette journaliste avait rédigé un article dans lequel elle affirmait que des groupes d’hommes cagoulés avaient commis des infractions à Panajachel, notamment des lynchages, des actes de torture, des passages à tabac et la disparition d’un habitant. Dans l’article, elle nomme les responsables du groupe de sécurité publique et les accuse de contrôler ces bandes d’hommes cagoulés. Elle a signalé avoir reçu, entre le 30 octobre et le 2 novembre, cinq SMS destinés à l’intimider. Ces messages, qui ont été envoyés par l’intermédiaire d’un service basé sur Internet, visaient à l’impliquer dans des activités illégales avec un trafiquant de stupéfiants local. Le 31 octobre, deux des responsables du groupe de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.