Écrire En Colombie, Gersaín Rodríguez, témoin du meurtre de son frère est menacé

AU 328/11, AMR 23/031/2011, 8 novembre 2011 Gersaín Rodríguez a été témoin du meurtre de son frère, commis par des paramilitaires colombiens en janvier dernier. Son fils et son neveu ont été victimes de disparition forcée au cours de ces dix dernières années. Le 30 octobre, des paramilitaires l’ont battu et ont essayé de l’enlever. Amnesty International pense que sa vie est en danger. Le 30 octobre, Gersaín Rodríguez se rendait à moto à la municipalité de Zarzal, dans le département du Valle del Cauca (Colombie), lorsqu’une voiture avec trois hommes à bord lui a bloqué la route, l’obligeant à s’arrêter. L’un des hommes l’a battu et aurait essayé de l’emmener mais Gersaín Rodríguez a réussi à rester sur sa moto et à s’enfuir. Les trois hommes l’ont suivi jusqu’à ce qu’il croise le chef de la police locale et lui demande de l’aide. Ce dernier lui a dit ne rien pouvoir faire. Le 31 octobre, une amie de Gersaín Rodríguez a reçu un SMS alors qu’elle était avec lui. Le message indiquait : « Heureuse d’avoir gagné ? Tu seras encore plus heureuse quand tu verras ce qu’on peut faire à Gersaín. » Ce dernier s’est rendu au poste de police et le commissaire lui a dit qu’il ne devrait pas signaler cette menace au bureau du procureur général. Le 10 janvier dernier, Gersaín Rodríguez a vu son frère, Libardo Rodríguez, se faire tuer par des paramilitaires. Son fils et son neveu ont fait l’objet d’une disparition forcée, respectivement en 2003 et 2006. Gersaín Rodríguez est membre de la Fondation pour les droits humains Nydia Erika (...)

Action terminée

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse