Écrire les dirigeants et sympathisants du Mouvement pour le changement démocratique (MDC)

AFR 46/001/2008 - AU 26/08 Le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), principal parti d’opposition du Zimbabwe, est en train d’organiser des manifestations politiques d’ampleur nationale à l’approche des élections présidentielle et législatives, qui auront lieu le 29 mars 2008. Lors d’une des premières manifestations du MDC sur ce thème, le 23 janvier, la police a agressé et arrêté des sympathisants et des leaders de cette formation, et Amnesty International craint qu’elle ne fasse usage d’une force excessive lors des prochains rassemblements. Le 23 janvier, à 4 heures du matin, des membres de l’unité spéciale de la police nationale chargée du maintien de l’ordre – tristement célèbre pour les actes de torture auxquels elle s’est livrée sur des militants politiques et des défenseurs des droits humains en détention – sont venus chercher Morgan Tsvangirai, dirigeant de la plus importante faction du MDC, à son domicile. Il a été détenu au poste de police central de Harare avant d’être libéré sans inculpation vers 8 heures du matin. Deux autres responsables du MDC, Ian Makone et Denis Murira, ont également été arrêtés puis relâchés. Ces arrestations semblent destinées à intimider et à harceler ces leaders du MDC. Le 21 janvier, la police a interdit une manifestation du MDC qui devait avoir lieu le 23 janvier à Harare, alors qu’elle l’avait autorisée par écrit le 18 janvier. Le MDC a contesté cette décision devant un tribunal de première instance, qui a statué le 23 janvier que les sympathisants du MDC, bien que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !