Écrire Bahrein. Procès en appel de deux enseignants : Jalila al Salman et Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb

Action complémentaire sur l’AU 227/11, MDE 11/059/2011, 14 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 DÉCEMBRE 2011. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Jalila al Salman, ancienne vice-présidente de l’Association des enseignants de Bahreïn (BTA), a été libérée le 1er novembre. Elle avait été arrêtée une nouvelle fois en octobre. Le procès en appel de cette femme et de son collègue Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb, ancien président de la BTA, se tiendra le 11 décembre. Jalila al Salman a été arrêtée pour la première fois le 29 mars. Elle a été incarcérée pendant plus de cinq mois, au cours desquels elle affirme avoir été victime de mauvais traitements et de violence verbale. Elle a été libérée sous caution le 21 août, avant d’être condamnée à trois ans d’emprisonnement par le Tribunal de première instance pour la sûreté nationale, une juridiction militaire, le 25 septembre. Elle n’était pas présente lorsque sa peine a été prononcée. Elle a été de nouveau arrêtée le 18 octobre, puis libérée sous caution le 1er novembre en attendant qu’il soit statué sur son appel. Son collègue Mahdi Issa Mahdi Abu Dheeb a été jugé et condamné à 10 ans de réclusion par le même tribunal. Il est incarcéré depuis son arrestation. Les deux enseignants cités étaient accusés, entre autres, d’avoir usé de leurs positions au sein de la BTA pour appeler à une grève des enseignants, d’avoir interrompu le processus d’enseignement, d’incitation à la haine envers le régime et de tentative de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir